Nos derniers articles

Comprendre la qualité web

Présentation

La qualité web est un vaste chantier que toutes les agences et indépendants se doivent de considérer afin de fournir des sites de qualité ! Mais comment savoir si un site suit les bonnes pratiques ? Comment savoir si mon site est de bonne qualité ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est difficile de définir la qualité web ou même de la juger sans un minimum d’expertise. Dans cet article, nous allons présenter en quelques lignes la qualité web, les enjeux et quelques bonnes pratiques et techniques vous permettent de vérifier de la qualité de votre site.

Sans rentrer dans le débat de la définition exacte de la qualité web, il est nécessaire de redéfinir l’objectif fondamental d’un site Internet « La capacité d’un service en ligne à répondre aux exigences connues ou inconnues d’un internaute ». En effet, avant même d’essayer de vendre un service ou un produit, n’oubliez pas que derrière l’écran il existe une personne physique qui a besoin de comprendre et d’être accompagnée avant de vous faire confiance.

Dans ce cadre, il existe un certain nombre de pratiques et méthodologies permettant d’assurer une livraison optimale d’un site. Malgré l’évidence de ce besoin, seule une poignée d’agences s’efforce de maintenir une qualité et une rigueur lors de la conception de leur projet. De ce fait, les sites sont difficilement référençables et maintenables rendant l’avenir du projet incertain. Afin de vous familiariser un peu plus sur les enjeux de la qualité web, nous allons vous présenter quelques points clés.

Qualité Web par Eric Turalo Dérian

Illustration de « Eric Turalo Dérian ».

L’ergonomie :

Satisfaire les visiteurs d’un site Internet est un pari difficile et qui nécessite une étude préalable et profonde des enjeux et de son domaine d’activité. Comment concevoir un site simple, intuitif et efficace qui donne envie aux internautes d’y rester, d’y revenir et même d’acheter ?

Qui n’a jamais éprouvé de difficulté à utiliser tel ou tel matériel dans la vie de tous les jours ? Qui n’a pas eu à ouvrir un mode d’emploi pour utiliser son téléphone portable ou son nouveau gadget ? Qui n’a jamais ressenti ce phénomène de frustration de ne pas pouvoir utiliser pleinement un matériel faute de savoir s’en servir ?

Tenir compte des règles d’ergonomie web est une condition importante, mais pas forcément suffisante, pour réussir à créer un site pertinent. Les règles ont l’avantage de diriger notre attention sur des points particuliers, nous permettant notamment de mieux comprendre les enjeux de l’ergonomie. La plus grande problématique liée à l’ergonomie est le nombre très varié des profils de visiteur. Ainsi, il existe de nombreux critères déterminants pour un site web :

  • L’âge de vos utilisateurs ;
  • Les équipements de vos utilisateurs ;
  • Les habitudes de vos utilisateurs ;
  • Les attentes de vos utilisateurs ;
  • Et enfin leur Niveau de connaissances.

Une fois ces éléments déterminés, vous pourrez mettre en place le périmètre de conception de votre site. Puis par la suite, il vous faudra vérifier que les bonnes pratiques ont bien été prises en compte lors de sa réalisation. Pour se faire, voici un petit listing des éléments que vous pourrez vérifier simplement :

  • Le texte devra être structuré à l’aide de paragraphes et de titres de différents niveaux, afin d’en faciliter la lecture ;
  • Les contenus doivent être hiérarchisés par niveau d’importance ;
  • Les éléments les plus importants doivent être présents dans la partie haute du site ;
  • À tout moment, le visiteur doit pouvoir être en mesure de se situer sur le site ;
  • Le logo doit être présent sur toutes les pages, au même emplacement ;
  • Le respect des standards doit être vérifié, notamment les recommandations d’accessibilité du W3C ;
  • Les couleurs doivent être déterminées afin de garantir une bonne expérience aux personnes ne distinguant pas les couleurs correctement ;
  • Arrière-plan et le texte en avant plan doit être suffisant contrasté pour en permettre la lecture aux malvoyants.

Je vous conseille d’ailleurs un livre que j’avais lu il y a plus de 10 ans… et qui malgré sa date de parution reste toujours d’actualité. « Je ne veux pas chercher : optimisez la navigation de vos sites et menez vos internautes à bon port » (Disponible sur Amazon).

Je ne veux pas chercher

La performance :

La performance, souvent assimilée au temps de chargement est devenu un réel enjeu pour n’importe quelle stratégie web. En effet, l’impatience des internautes est devenue une réalité et il est donc indispensable de prendre en compte cette variable ! Plus une page prend du temps à se charger, plus l’internaute est tenté d’aller voir ailleurs. Il ne faut jamais oublier que sur Internet, vous êtes à un clic de votre concurrent.

De nombreuses entreprises ont déjà réalisé que l’un des meilleurs moyens de se différencier aujourd’hui est d’offrir une expérience client exceptionnelle (Google, Amazon…).

Voici un récapitulatif de l’attention de vos internautes :

  • de 0,1 à 0,2 seconde, l’internaute a le sentiment d’une réponse instantanée (Google par exemple) ;
  • de 0,5 à 2 secondes, l’internaute a un sentiment d’immédiateté. (Amazon par exemple) ;
  • de 2 à 5 secondes, l’internaute commence à s’impatienter et son attention baisse ;
  • de 7 à 10 secondes, l’internaute perd sa concentration et le fil de sa navigation.

Vous souhaitez connaître le temps de chargement de votre site ? :

http://tools.pingdom.com/fpt/

La performance

Pistes d’optimisation

Les sources de ralentissement sont multiples et peuvent provenir coté serveur ou côté client. Le plus souvent, certaines parties sont plutôt simples à corriger, mais malgré tout dans certains cas cela peut être très compliqué. Voici une petite liste des éléments qui entrainent souvent le ralentissement d’un site Internet :

  • L’absence d’un système de cache ;
  • Un manque de capacité côté serveur ;
  • La taille des images est souvent optimisable de 25 à 30% (sans perte de qualité) ;
  • Le nombre de requêtes des ressources CSS ou JavaScript peut être divisé de 50 à 70% (concaténation de ressources, utilisation de sprites
  • pour les images des thèmes, etc.) ;
  • L’optimisation JavaScript et CSS (supprimer l’inutile, minification du contenu).

Pour en savoir plus n’hésitez pas à consulter notre article dédié à cette problématique : Les enjeux du temps de chargement votre site.

La sécurité :

Sécurité sur internetAujourd’hui, nous savons bien que la présence sur Internet est devenue un enjeu important ! Toute entreprise ou administration se doit d’avoir une présence sur le Web que ce soit sur les réseaux sociaux, un blog ou un site de vente en ligne.

Malheureusement, il y a le côté obscur de cette course au web qui intéresse certaines personnes mal intentionnées. Parfois, ces personnes décident de contourner les mesures de protection mises en place par défi technique, intellectuel ou pécuniaire (le marché noir de ce qui touche à la sécurité est très lucratif). Il est donc devenu monnaie courante pour des sociétés de faire la une des journaux suite à une attaque ou à des vols de données (de l’entreprise elle-même ou de ces clients). Personne n’est à l’abri, pas même les plus grands groupes comme Sony Playstation ou les institutions nationales.

La sécurité des applications Web est donc devenue un enjeu stratégique aussi important que les fonctionnalités ou l’ergonomie. D’ailleurs les utilisateurs commencent à comprendre leur utilité et y attachent de plus en plus d’importance. La peur de se faire voler des données sensibles (tel que ; numéro de CB, documents confidentiels, etc.) est bien plus présente dans les esprits qu’il y a encore quelques années.

Il est donc primordial de nos jours de développer son site Internet en prenant en compte la sécurité dès la conception du projet, mais également de mettre tous les atouts de son côté pour que cela reste vrai à la mise en ligne et durant la vie du site (un site internet ou une application web peut vivre de façon quasi autonome pendant plusieurs années). Aucune sécurité n’est inviolable, mais vous pouvez considérablement compliquer la tâche des pirates qui passeront à quelqu’un d’autre si cela devient trop complexe.

Les failles les plus exploitées

Les failles les plus connues sont les plus exploitées. En effet encore aujourd’hui de nombreuses applications subissent des attaques via ces méthodes, car le développement n’a pas été fait correctement dans les règles de l’art. Il est absolument nécessaire de former ses équipes de développement aux bonnes pratiques pour éviter que cela se reproduise. Voici les plus exploitées :

  • Problème de gestion de l’authentification et des droits associés ;
  • Cross-Site Scripting (XSS) ;
  • Exposition d’informations via les messages d’erreur ;
  • Injection SQL ;
  • Race condition ;
  • Envoi de fichiers interprétables ;
  • Injection de commandes systèmes.

Les développeurs doivent rester concentrés lors de la phase de développement afin de respecter quelques règles et bonnes pratiques qui contribueront déjà largement à la sécurisation du futur projet. Une fois l’application sécurisée et en ligne, le travail n’est jamais terminé. En effet, si votre application contient des parties à risque, il ne faut pas hésiter à faire appel à des experts en sécurité pour vous aider ou orienter votre équipe de développement, voire faire développer certaines de ces parties.

On pourra également demander à des spécialistes en sécurité d’essayer de mettre à mal l’application si celle-ci est réellement critique et que les informations doivent à tout prix rester confidentielles. En effet, pour assurer la sécurité complète de l’application, la vérification seule du code ne suffit pas. Il faut s’assurer que le serveur qui héberge l’application, la base de données, en somme toute l’infrastructure soit correctement configurée.

Le référencement :

Google nouveau logoDifficile d’aborder la qualité web sans parler du référencement et plus précisément du référencement naturel. Un bon référencement est long et difficile à mettre en place, cependant il est possible d’optimiser ce temps grâce à une bonne réalisation du site. C’est pourquoi une partie du référencement fait partie intégrante de la qualité web.

Pour ce faire, il existe un certain nombre de bonnes pratiques que vous pouvez d’ailleurs consulter sur le livre blanc de Google, il s’agit d’un starter guide, mais il vous permettra de comprendre les bases :

Starter Guide de Google en PDF.

Pour résumer, s’il n’y avait qu’une dizaine de points essentiels à la réalisation d’un site internet pour optimiser son référencement, voici la liste que j’éditerais :

  • Créer des titres et des descriptions de pages uniques et pertinents ;
  • Proposer des contenus uniques et des services de qualité ;
  • Améliorer la structure de vos URL ;
  • Améliorer la qualité des textes d’ancre (anchor text)
  • Optimiser l’utilisation des images ;
  • Travailler avec les robots (n’oubliez pas les fichiers robots.txt, sitemap.xml…) ;
  • Optimiser votre site pour les mobiles ;
  • Utiliser des outils pour le suivi et l’analyse (Google Analytics, Google web master tool…) ;
  • Optimiser votre temps de chargement ;
  • Assurez-vous que le code de votre site soit valide et corresponde aux normes actuelles.

Conclusion

Une fois votre site réalisé vient l’heure de la recette. Cette recette consiste à faire tester votre application par un groupe d’utilisateurs qui pourront ainsi mettre en évidence certains bugs fonctionnels, ces utilisateurs se devront de vérifier le site sous toutes ces coutures afin de garantir une recette de qualité… Malgré tout, il sera nécessaire de vous assurer de la bonne mise en pratique des éléments abordés plus haut. Il est également essentiel d’aborder le sujet de la qualité dès vos premiers rendez-vous avec vos futurs prestataires, vous pourrez ainsi juger de la repartie de vos interlocuteurs et le cas échéant vérifier leurs compétences en les questionnant.

Pour conclure, la qualité des applications web est un point qu’il ne faut pas négliger. C’est un travail qui peut paraitre fastidieux, coûteux, pas forcément très utile pour des petites structures, cependant quoi de mieux pour la sérénité et la satisfaction de vos clients de savoir que votre application est :

  • Ergonomique ;
  • Performante ;
  • Sécurisée ;
  • Et bien référencée.

Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter l’excellent livre édité par Temesis sur la qualité web, mais aussi contacter nos équipes dédiées à cette partie sur le site : Kaizen Developments.

 

2 Commentaires à “Comprendre la qualité web”

  1. Pierre Genet

    Merci beaucoup pour cet article très complet et de « qualité » !

    Répondre

Laisser un Commentaire